Bonjour !

L'absence a été longue ! Nous avons été assez occupés d'un point de vue professionnel mais également en raison du fait qu'Esmé a mis bas le 5 avril 2010 : cinq magnifiques chatons, trois mâles et deux femelles sont nés dans la nuit du dimanche au lundi de Pâques.

Bien que nous ne soyons pas éleveurs professionnels, nous avons respecté scrupuleusement les "règles" en la matière. Ainsi, la femelle et le mâle doivent avoir leurs vaccins à jour (coryza, typhus, leucose) et ils doivent être testés FIV/FELV négatif. Il est important également de connaître le groupe sanguin de la maman et du papa ; en effet, certains groupes sanguins sont incompatibles et entraînent le décès des chatons peu de temps après la naissance (érythrolyse néonatale).

Ensuite, pour céder un chaton comme "chat de race" il est nécessaire de solliciter auprès du LOOF un pedigree qui ne peut être établi que si les parents du chaton ont eux-mêmes un pedigree. La demande de pedigree nécessite plusieurs démarches auprès du LOOF (DSN, demande de pedigree) ainsi que les chatons soient pucés (il est impossible en France de céder un chat, que ce soit à titre onéreux ou à titre gratuit, sans qu'il soit identifié). Il est important de bien choisir l'étalon par conséquent (nous avons dû aller en Suisse...).

Le moment de la mise bas a été riche en émotions et les trois mois passés avec les chatons ont été merveilleux.

Pour autant, il est nécessaire d'avoir du temps à consacrer à la femelle qui met bas ainsi qu'aux chatons. Pour la femelle, il est nécessaire de surveiller sa gestation ainsi que d'être présent au moment de la mise bas si la femelle le souhaite. Suite à la mie bas, il faut la surveiller et veiller à ce qu'elle ne manque de rien.
Les chatons réclament une attention quotidienne le premier mois étant donné qu'il faut surveiller leurs poids avec une pesée quotidienne. Le sevrage est également une période délicate : il faut donner envie aux chatons de manger autre chose que le lait maternel ; il faut veiller à ce que tous les chatons mangent et qu'aucun ne tombe malade (les chatons sont sensibles à ce moment-là aux virus et bactéries).

Enfin, il ne faut pas négliger l'aspect financier ; les démarches qui précèdent la saillie ainsi que la saillie en elle-même engendrent des frais assez importants sans que vous soyez certains que la saillie fonctionne et/ou du nombre de chatons. De plus, pour chaque chaton, il convient de faire procéder à la primo vaccination et au rappel ainsi qu'à la mise en place de la puce électronique (plus de 200 euros par chaton). Il faut également ajouter à tout cela les frais relatifs à la nourriture et à la litière : la maman en gestation et en lactation mange plus et les chatons, en pleine croissance, sont de vrais gloutons !

Pour autant, contrairement à ce que certains éleveurs indiquent sur leurs sites Internet, être particulier n'est pas incompatible avec le fait de faire faire une portée à sa femelle. Tous les particuliers n'ont pas à l'esprit l'aspect financier ; ensuite on peut être particulier et faire les choses dans les "règles". Enfin, si certains particuliers ne sont pas "sûrs", il en est ainsi également de certains éleveurs (heureusement, ça n'a pas été notre cas !). N'hésitez donc pas, lorsque vous souhaitez acquérir un chat de race de bien vous renseigner sur les diverses obligations du vendeur, de demander les conditions d'élevage (privilégiez un élevage familial), sur les caractéristiques de la race en question auprès du LOOF, etc.

Nous allons donc tenter de vous faire suivre cette expérience au travers des diverses photos que nous posterons !